Séminaires à venir
 
Réunions du Réseau francophone de chercheurs autour des thématiques Expérience, Phénoménologie et Introspection – REFEPI

 

Calendrier 2019 - 2020

 

Mardi 28 janvier 2020 9h30-17h à Lyon, ENS site Descartes

Mardi 24 mars 2020 9h30-17h à Marseille, sur le campus CNRS Joseph Aiguier

Mardi 19 mai 2020 9h30-17h à Lyon, ENS site Descartes

 

Contact : Magali Ollagnier-Beldame, magali.ollagnier-beldame@ens-lyon.fr

 

 
Séminaires passés
 
Séminaire « Entretien d’explicitation et Recherche », ENS de Lyon


Ce séminaire s’adresse aux chercheurs utilisant des données expérientielles pour leurs recherches et formés à l’entretien d’explicitation (niveau 1 demandé, niveau 2 vivement conseillé).

Le principe est de venir présenter un travail de recherche s’appuyant sur des données issues de l’entretien d’explicitation. Nous vous proposons de partager les choix que vous avez faits pour l’analyse de ces données - modèle d’analyse éventuel, grain d’analyse, analyse qualitative et/ou quantitative, etc. -  ainsi que les difficultés que vous avez pu rencontrer, et également les réussites ! 


​Calendrier 2018-2019


Mardi 2 octobre 2018, 9h30-17h30
Mardi 11 décembre 2018, 9h30-17h30
Mardi 5 mars 2019, 9h30-17h30
Mardi 14 mai 2019, 9h30-17h30


​Informations


Lieu : ENS de Lyon, 15 parvis René Descartes 69007 Lyon

Contact : Magali Ollagnier-Beldame, magali.ollagnier-beldame@ens-lyon.fr

 
Séminaire de Micro-phénoménologie

 

Organisé dans le cadre des Archives Husserl, ENS

par Claire Petitmengin et Michel Bitbol, en collaboration avec Natalie Depraz

La micro-phénoménologie est une méthode de phénoménologie descriptive nouvellement mise au point, permettant de recueillir, notamment par le biais d'entretiens, la description très précise d'expériences situées, et de comparer les descriptions obtenues afin d'y détecter d'éventuels invariants. Le but du séminaire est de consolider les fondements épistémologiques et philosophiques de cette approche, à partir d'une investigation empirique du processus de "mise en mots" de l'expérience. Il a été reproché à la description verbale de perturber, déformer ou réifier l'expérience, et aux mots leur incapacité à la décrire finement. Mais il semble qu'une étude disciplinée de l'acte même de description permettrait de nuancer ces critiques, et de progresser dans la compréhension de "ce que les mots font à l'expérience".

 
Programme 2016-2017
Argument

 

Grâce à un retour réflexif sur l'acte même de description,  nous nous intéresserons aux modes de validation d'une description, ainsi qu'à l'effet des mots sur l'expérience, qu'il s'agisse des effets perlocutoires des questions et relances de l'enquêteur, du processus de "mise en mots" sur l'expérience du locuteur, ou de l'effet suscité par une description sur l'expérience du récepteur. Différentes recherches micro-phénoménologiques empiriques seront présentées et discutées.

 

Calendrier

Lundi 10 octobre 2016, 16h30-18h

Michel Bitbol

« La validation intersubjective »

Lundi 5 décembre 2016, 16h30-18h

Eve Berger

« La micro-phénoménologie radicalement en première personne comme méthode de recueil de données de recherche : éléments méthodologiques »

Lundi 30 janvier 2017, 16h30-18h

Natalie Depraz, Thomas Desmidt et Maria Gyemant

« Analyser en première personne: une méthode générative utilisant des données en troisième personne. Le cas de la surprise et de la dépression »

 

Lundi 27 mars 2017, 16h30-18h30

Frédéric Borde

« Décrire la subjectivité dans son organisation : l’intention éveillante comme condition de possibilité. »

La méthodologie de recherche de Pierre Vermersch, dans laquelle j’inscris mon travail de thèse, développe la possibilité de décrire l’organisation de la conscience par les moyens de l’explicitation (ou micro-phénoménologie), technique d’introspection guidée. Si une démarche scientifique se trouve en demeure de rendre compte de ses procédures, la valeur heuristique de ses outils constitue un problème légitime. Au-delà du constat de son efficience pratique, de la description de ses procédures, il s’agit d’établir ses conditions de possibilité. Durant cette présentation, je commencerai par exposer le cadre méthodologique de cette recherche, en décrivant le dispositif de l’université d’été du GREX en 2016. Ce contexte permettra d’introduire et de circonscrire la notion d’« intention éveillante », dont ma recherche vise à décrire, en première et en deuxième personne, le phénomène.

Lundi 22 mai 16h30-18h30

Emily Hammond

« Élaborer une micro-phénoménologie des émotions pour enrichir les sciences affectives. »

Bien que les émotions et l'affectivité soient des aspects fondamentaux de la vie humaine, la description expérientielle et précise de la façon dont les émotions se déploient n'a reçu que peu d'attention dans la littérature de recherche en psychologie scientifique. Cet exposé présentera une étude en cours qui utilise la micro-phénoménologie pour explorer les caractéristiques expérientielles des réponses affectives dynamiques chez des pratiquants de méditation experts. Les objectifs de cette recherche sont de deux ordres : empiriquement, de développer un corpus riche de descriptions fines de la dynamique des émotions, et méthodologiquement, d'identifier des étapes concrètes vers l'application efficace de la micro-phénoménologie dans le domaine des sciences affectives. Des résultats préliminaires seront présentés, ainsi que des réflexions sur ce qu'ils pourraient suggérer pour l'intégration fructueuse de la micro-phénoménologie dans les pratiques expérimentales en sciences affectives.

 

Informations

 

Lieu : ENS, bâtiment Lhomond, 24 rue Lhomond,

salle L361 (10/10/2016, 05/12/2016, 22/05/2017)

salle L369 (30/01/2017)

salle L374 (27/03/2017)

 

Contact : Marcus Weisen <marcus.weisen1@gmail.com>

 
Programme 2015-2016

« Décrire l'expérience sensible »

Argument

 

A partir de la description d'expériences sensorielles, nous réaliserons un retour réflexif sur le processus même de description. Nous explorerons les micro-actions mobilisées par ce processus, et leur impact sur l'expérience. Nous explorerons l'hypothèse suivant laquelle le choix ou la création de mots justes, loin d'appauvrir l'expérience, permettrait d'y discriminer des aspects jusqu'alors invisibles, de l'intensifier et d'en affiner la conscience. Nous nous intéresserons également à l'effet suscité par une description sur l'expérience du récepteur.

Le séminaire sera composé de cinq journées, consacrée chacune à la description d'une modalité sensorielle et à l'analyse du processus de description.

Calendrier

Lundi 14 décembre 2015, 9h30-17h

Décrire l'expérience tactile


Lundi 1er février 2016, 9h30-17h

Décrire l'expérience olfactive

Lundi 29 février 2016, 9h30-17h

Décrire l'expérience auditive


Lundi 18 avril 2016, 9h30-17h

Décrire l'expérience gustative


Lundi 23 mai 2016, 9h30-17h

Décrire l'expérience visuelle

 

Informations

 

Lieu : 29 rue d'Ulm, salle 235C

Contact : Marcus Weisen marcus.weisen@ens.fr